Biographie 2



En 1954, à la demande de Maître Morihei Ueshiba, un dojo d'Aïkido est construit à Shingou. En 1957, O Sensei lui décerne le diplôme de Bu-Jutsu de l'Aïkido."En 1957, en été, vers 1 h du matin, O Sensei me dit de me lever et de le suivre. Nous sommes allés au dojo et nous avons pratiqué le Ken (sabre) de l'Aïkido (Sho Chiku Bai No Ken, ainsi nommé par O Sensei depuis 1942). O Sensei me demande de l'attaquer avec mon Ken et en faisant plusieurs attaques, j'ai senti que le bout du Bokken de O Sensei avait été coupé. On arrête l'entraînement et je cherche le bout cassé du Ken mais je ne le trouve pas. O Sensei me dit alors : "Qu'est-ce que tu cherches Michio San ? C'est ça que tu cherches ?". Et il sortit de son keikogui (vêtement d'entraînement) le bout cassé de son bokken. Normalement, un bout cassé de bokken se disperse; comment se faisait-il que le bout soit à l'intérieur du keikogui de O Sensei ? Je ne comprends rien. J'ai pensé, à ce moment-là, que O Sensei était comme un Dieu."
C'est à la suite de cet entraînement que O Sensei lui enseigne le "secret" du Sho Chiku Bai No Ken et lui remet le Makimono (rouleau) du Bo-Jutsu : Bo-Jutsu Massakatsu (ainsi nommé par O Sensei) Oku Hissaden. Ce rouleau comprend les dessins et les explications du Bo-Jutsu de Maître Morihei Ueshiba. Les dessins ont été exécutés par Kanda Massami et le texte est de O Sensei lui-même. Hikitsuchi Michio Sensei continue à se dévouer à Maître Morihei Ueshiba, toujours auprès de lui quand il vient à Shingou, à l'occasion de ses nombreuses visites, l'accompagnant dans ses pèlerinages à Rongu (ville dont le célèbre temple était très cher au cœur du fondateur de l'Aïkido) et à Natchi dont la cascade est toujours aussi envoûtante à regarder